Notre pédagogie

La philosophie pédagogique du CPE Au pied de l’échelle et de son Bureau coordonnateur (BC)

Le CPE Au pied de l’échelle et son BC souhaitent se démarquer dans le réseau des milieux de garde par la qualité de ses services. Pour y arriver, la mission qu’il adopte est axée sur :

  • Une approche démocratique valorisée dans le programme éducatif du ministère;
  • La qualité des services offerts aux enfants à besoins particuliers;
  • La qualité des services offerts aux parents et aux enfants.

Pour respecter sa mission, les membres du personnel des trois installations se sont donné des objectifs et des moyens précis à atteindre. Ces aspects ont été discutés dans les équipes d’éducatrices pour s’assurer de valoriser les compétences, les responsabilités et la mobilisation de toutes quant aux moyens pour arriver à respecter notre mission. À ce sujet, nous vous invitons à lire notre plateforme pédagogique.


Les responsables de garde en milieu familial (RSG), quant à elles, ont un statut de travailleur autonome. Elles ont donc la responsabilité de choisir des moyens, avec le soutien de leur conseillère pédagogique, qui les amèneront à répondre à la mission du CPE.

Les valeurs
Les choix des moyens retenus pour les mettre en application découlent directement de la philosophie générale de notre mission : la qualité des services et des interventions. La qualité est donc le critère de prédilection de nos différentes décisions et colorent les moyens d’application de nos valeurs qui sont :

  • L’autonomie;
  • La confiance et estime de soi;
  • Le respect de soi et des autres;
  • L’épanouissement;
  • La santé et la sécurité;
  • Le sens des responsabilités.

Ici aussi les RSG sont autonomes quant aux choix de leurs valeurs professionnelles. Comme BC, nous nous donnons un mandat à leurs sujets et c’est celui de les guider à les identifier, à les nommer et à les communiquer aux parents utilisateurs de leur service de garde.


L’approche pédagogique favorisée au CPE et au Bureau coordonnateur

Au CPE Au pied de l’échelle et au Bureau coordonnateur, nous favorisons les approches écologiques et humanistes qui sous-tendent des interventions démocratiques. Ces approches sont celles qui sont valorisées et expliquées dans le programme éducatif des services de garde du Québec Accueillir la petite enfance. En bref, elles mettent en valeur l’importance de l’interaction entre l’enfant et son environnement physique et humain. Selon ces dernières, l’enfant se construit et se développe grâce aux interactions qu’il vit au quotidien. Ainsi, un aménagement physique de qualité, où il peut entre autres choisir lui-même ses jouets, jouer avec une variété de jouets et combiner le matériel lui permet de développer toutes les sphères de son développement. De même, une qualité dans ses relations avec les adultes et les enfants qui l’entourent lui assurera des relations d’attachement et significatives où règnent la confiance et un estime de soi positif. Il va de soi que toutes ces interactions sont nourries à la base par des interventions éducatives utilisées pour répondre aux nombreux besoins des enfants. Ces interventions font partie d’un processus où les éducatrices et les responsables de garde en milieu familial doivent observer, planifier et organiser, intervenir et réfléchir. Ce qui en découlent, ce sont des interventions éducatives, basées sur le principe démocratique qui


[…] favorise le libre choix de l’enfant et l’incite à participer aux décisions, dans la mesure de ses capacités et dans le respect de certaines règles de conduite et de sécurité. L’adulte soutient l’enfant dans ses initiatives tout en respectant son rythme de développement. Il encourage l’enfant à entretenir des relations avec ses pairs et à prendre sa place dans le groupe. En misant sur les champs d’intérêt et les forces de chaque enfant, ce style d’intervention favorise son autonomie et sa confiance en lui tout en lui offrant de belles occasions de se socialiser.1


Autrement dit, l’enfant est actif dans ses interactions avec son environnement physique et humain. C’est donc à l’éducatrice ou à sa responsable de jouer le rôle de guide, de metteure en scène pour répondre à ses besoins. Le style démocratique permet donc un partage de pouvoir entre les adultes et les enfants. Par pouvoir, nous voulons dire le moment où chacun peut décider. Ainsi, ce sont les adultes qui procurent aux enfants un équilibre entre leurs désirs de liberté et leur besoin de sécurité. Ils créent un environnement riche, où les enfants ont des choix à faire et des décisions à prendre, et les soutiennent lorsque ces derniers ont des problèmes à résoudre. Dans ce style d’intervention, les erreurs et les conflits sont considérés comme des occasions d’apprentissage. Ainsi, en développant graduellement ses capacités à résoudre ses conflits, à faire des choix, à entrer en contact avec les autres et à apprendre en jouant, les enfants de notre CPE et de notre Bureau coordonnateur développeront les compétences nécessaires pour leur entrée à l’école.


Tout ce travail se fait en collaboration avec chacun des parents que nous recevons au CPE et dans les milieux familiaux. Le rôle de l’éducatrice et de la responsable est notamment de s’assurer du bien-être des enfants et de communiquer avec les parents au sujet du développement et des anecdotes variées qui colorent les journées de ces derniers. Cette communication et cette collaboration sont liées et essentielles à l’épanouissement des enfants qui évoluent dans nos milieux de garde et demandent à ce que le parent joue, de son côté, son rôle de premier responsable. C’est cette conscience du rôle de chacun qui aide à assurer des services de qualité au CPE et au Bureau coordonnateur.


Afin de soutenir les éducatrices et les responsables de garde en milieu familial à comprendre ce style et à le mettre en application, le CPE a construit bon nombre de documents. Ces derniers sont présentés sur son site Internet. Éventuellement, d’autres références s’ajouteront au fur et à mesure pour répondre aux besoins futurs.

Ref:1 Accueillir la petite enfance, Le programme éducatif des services de garde du Québec, mise à jour (2007), p.32.